AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
UA - Look Back on Your Life [Nina] - Page 3



 

Partagez|


UA - Look Back on Your Life [Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
les locatairesles potins


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Mer 1 Mar - 23:06

Je sais que c'est incompréhensible pour elle parce qu'elle n'a clairement pas vécu ce que j'imaginais et que simplement dire que je me suis planté, c'est... juste nul, inutile et cruel. Je ne pourrais jamais effacer ces années que j'ai moi-même imposées. Pourtant, je veux les atténuer, sortir quelque chose de positif de tout ça si c'est possible et je crois que c'est possible. Parce que ces cinq ans n'ont rien éteint de la flamme que je ressens pour elle et je ne peux pas croire que pour elle ce n'est pas la même chose, que c'est juste sexuel ou pour réparer une blessure narcissique.

Je la sens qui se braque à ma requête alors qu'elle s'abandonne sous ma langue. Je n'insiste pas pour le moment avec ma proposition, déjà concentré sur les réactions de son corps et le feu qui se répand dans mes veines. Son bassin ondule et elle gémit déjà mon prénom. Il n'y a plus qu'elle pour m'appeler ainsi, Slavo et ça me plait. Elle se tend et tandis que je lèche ses seins, je glisse une main vers son sexe, le caresse. Elle écarte d'instinct les cuisses et ma peau se hérisse à cette incitation muette. Je plonge mes doigts en elle, encore humide et chaude de nos baises précédentes, j'étale nos fluides en allant et venant. Je bande déjà dur contre sa cuisse, grogne de frustration et vient remplacer mes doigts par ma queue, d'une poussée qui me plante au fond de son ventre, jambes bien écartées. Je me retiens par les mains sur le matelas pour venir la surplomber. Je lui intime d'une voix rauque "Pogledaj me zlato, regarde moi trésor" Et mon regard planté dans le sien comme ma queue en elle, je la pilonne méthodiquement, profondément, mon torse venant seulement effleurer ses seins. Posture frustrante qui fait monter le désir en flèche. Seuls nos sexes se frottent, s'excitent et s'exacerbent. Je ralentis la cadence, me penche un peu plus en me tenant sur les bras, pour venir chercher sensuellement sa langue. Je veux la faire crier comme autrefois, gémir et m'implorer d'aller plus fort, je veux lui rappeler comme on n'est rien l'un sans l'autre. Je donne un coup de rein plus brutal pour aller plus profond "viens avec moi"



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Mer 1 Mar - 23:15

Il n'a pas besoin de lire dans mes pensées, il sait exactement aux réactions de mon corps ce dont j'ai envie. Il le savait déjà au bout d'une semaine, huit mois avec Arthur ne sont pas parvenus à amener le centième de l'attraction qui me lie au slave. Sa main glisse entre mes cuisses et un gémissement rauque m'échappe. Je me cambre, vient chercher ses doigts en roulant des hanches pour qu'ils se plantent plus loin en moi. Il trempe mes cuisses de nos fluides qui se mêlent je gémis plus fort lorsqu'enfin il plonge en moi, se plante jusqu'à la garde, au fond de mon ventre. Il ordonne et j'exécute, docile agneau que j'ai toujours été avec lui, uniquement avec lui. Je relève les yeux, plonge mon regard dans le sien qui semble me clouer au lit aussi bien que sa queue. Mes gémissements s'amplifient, deviennent plus longs, plus profonds jusqu'à se muer en cris.

Sa langue qui s'enroule autour de la mienne m'envoie une décharge électrique et je me crispe, grogne de frustration quand il ralentit la cadence. Je ne réponds pas face à son insistance, je ne veux pas me décider comme ça. Mes mains remontent dans sa nuque, ses cheveux et je l'attire à moi, presse son torse contre mes seins. Plus fort, plus fort... Je ne suis plus que gémissements, halètements qui me laissent le souffle court et la vision brouillée par l'afflux de plaisir qui, pourtant, refuse d'atteindre le point de délivrance. Parce qu'il ne m'y autorise pas. Il accélère et quand je me sens sur le point de venir, il ralentit de nouveau, laisse la vague retomber et je me consume de frustration. Je viens chercher sa bouche, la mord, des larmes au coin des yeux quand je l'implore : S'il te plaît... Molim te... Je me cambre, le réclame de mes supplications, de mon corps qui se tend vers le sien, avide, fébrile.




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 0:00

Ses gémissements prennent de l'ampleur, se transforment en cris de plaisir qui s'accordent à mes grognement gutturaux à chaque fois que je m'enfonce dans son ventre doux et accueillant, et que je viens buter au fond d'elle. J'ai un sourire au milieu de mes crispations de plaisir parce que je vois bien qu'elle réclame pour ne pas céder à ma requête, diversion de pacotille. Je n'en suis que plus déterminé à la faire se consumer de jouissance. Mais je présume un peu de mes forces parce qu'il suffit qu'elle m'implore en serbe pour que le feu s'embrase dans mes reins. Je cède, relâche mes bras, m'écrase sur elle en venant furieusement en coups de boutoir jusqu'à ce que je me crispe au moment où je jouis violemment, ma conscience se taillant dare dare devant ce déferlement orgasmique.

Je me colle à Nina, refusant de délaisser son corps et la chaleur de sa matrice. Je roule juste d'un quart en restant planté en elle et en l'enlaçant pour qu'elle se niche contre moi. Ma main caresse son cou et joue machinalement avec les frisons de cheveux moite de sueur. Je souris, flottant dans le bien-être voluptueux des endorphines. "Même dans mes rêves érotiques avec toi, ce n'était pas si bien... et pourtant j'en ai fait un paquet." Je soupire de bonheur, vient chercher sa bouche pour y appuyer un baiser doux, qui prend une tournure sensuelle quand je lèche ses lèvres du bout de la langue. Je caresse son nez avec le mien, m'inquiète de ses besoins. "Tu veux que je commande quelque chose au room service ? Tu as faim, soif ? " J'ai un nouveau sourire en cherchant son regard, je la mange des yeux, elle est belle, magnifique, je n'ai jamais tenu femme plus désirable entre les bras, il faut voir l'effet qu'elle me fait ! "Je suis sur qu'il y a un jacuzzi dans la salle de bain ! A ton avis ? Tu veux qu'on aille voir ? On n'a pas exploré la moitié de cette suite ! "



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 0:13

J'ai un sursaut de fierté en réalisant que je sais toujours le faire flancher, mais ça ne dure pas parce qu'alors il accélère, et moi je me perds. J'enroule mes bras autour de lui, remonte mes cuisses contre ses hanches et je sens que je ploie déjà sous la déferlante de plaisir qui me consume. L'orgasme me fauche presque aussitôt, dès qu'il accède à mes supplications. L'onde de chaleur me traverse de part en part et j'expire son nom dans un cri puissant, trop heureuse de pouvoir hurler son prénom à nouveau. Je n'ai jamais crié celui de personne d'autre au coeur de l'extase depuis qu'il est parti. C'est toujours son prénom qui meurt sur mes lèvres quand l'orgasme me fauche, me rappelant à quel point les jouissances sont fades lorsqu'elles ne sont pas de son fait.

Je suis collante de sueur quand il m'attire à lui, toujours logé au creux de mon ventre. J'aime toujours autant la chaleur que cinq années plus tôt et je ne cherche pas à m'éloigner de lui une seule seconde. Je m'accroche à ses mots comme à une bouée de sauvetage, désespérée. Je me redresse à peine pour le regarder. C'est vrai...? T'as vraiment pensé à moi ? Parce que je sais comme il verrouille tout pour survivre, je ne lui en voudrais pas s'il m'avait juste enfermée dans un coin de son esprit, comme sa mère et sa soeur. Comme Ornela avant moi. Je secoue la tête, refuse toutes ses propositions. Non, non je veux pas bouger... Je ne veux plus le quitter, m'éloigner d'un centimètre. Je voudrais rester blottie entre ses bras, ne plus jamais quitter cette chambre. A quelle heure est ton avion, demain ? J'ai retenu qu'il partait pour Washington, je tiens à savoir combien de temps il nous reste avant que la bulle n'éclate.




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 0:33

"Tu hantes mes nuits, Nina." Ma réponse est tout de suite plus grave parce qu'elle a peuplé mes rêves et mes cauchemars, mes fantasmes et mes regrets, mes nuits d'insomnie. J'ai essayé de l'oublier dans des étreintes passagères, dans la guerre, l'alcool et aussi parfois la drogue, rien n'y a fait. La nuit toujours la Boite s'ouvrait. Les premières semaines, je me réveillais sous l'effet de crises d'angoisse, en sueur, je vomissais pris de tremblements, comme un camé. Puis les vomissements sont passés, les crises se sont atténuées, espacées, remplacées par des longues heures de veille où les yeux dans le vague, je voyais son visage. J'ai toujours dormi assez peu ou de façon chaotique mais maintenant c'est encore pire. Je suis devenu insomniaque, ne dormant que par tranche de deux trois heures.

"Mon avion est à  treize heure trente. Je reste là-bas quelques jours si tout se passe bien." Je sais que le sien est plus tôt mais j'ai la gorge qui se noue à l'idée qu'elle va repartir. Et après quoi ? Ce sera juste un interlude et on ne se reverra plus à moins s'espérer que le hasard ne nous remette en présence pour nous octroyer une autre soirée dans cinq ou dix ans ? Je devrais sans doute remercier le Destin de me donner cette chance de passer encore une nuit avec elle mais je trouve ça cruel. "Le tien est plus tôt. où est-ce que tu dois aller ? " J'expire douloureusement en la serrant, un peu plus possessif. "Tu es sure que tu ne veux pas venir avec moi ? Je peux t'avoir un billet d'avion. " Je caresse son bras lentement pour exorciser l'angoisse de la quitter demain. Je n'en ai pas envie, je n'en ai pas envie, non, c'est la seule phrase qui me tourne en tête. J'embrasse son front et la racine de ses cheveux. "Viens. J'ai pas envie de laisser partir moje zlato. J'ai l'impression que le Destin nous offre une seconde chance. Je ne veux pas y renoncer." Je me force à sourire parce qu'elle risque de se moquer, de nous deux c'est moi le romantique, un comble ! Je lui demande sans brusquerie Parce que je réalise au fond qu'on n'est peut-être pas sur la même longueur d'onde. "Est-ce que tu l'aimes ? "



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 9:09


Encore une fois je m'efforce de le croire, j'en ai viscéralement besoin. De savoir que c'est vrai, qu'il a pensé à moi, rêvé de moi, que je ne suis pas la seule de nous deux à ne plus savoir dormir. J'ai toujours eu des problèmes à trouver le sommeil, il le sait pour avoir apaisé mes cauchemars trop souvent, mais depuis qu'il est parti c'est pire encore. La méthadone aide, maintenant, mais ça ne suffit pas. Rien n'a jamais suffit à me faire oublier la douleur de ne plus l'avoir près de moi. Treize heures trente. Je me maudis d'avoir pris un vol si tôt, parce que je nous prive d'une demie-journée ensemble. Je suis censée rejoindre Arthur en France, pour rencontrer sa famille. Déjà, je remplace je dois pas je suis censée, signe que je n'envisage plus vraiment d'y aller. Comment pourrais-je le laisser derrière moi ?

Il me serre contre lui un peu plus fort en ce geste qui m'avait tant manqué. J'ai l'impression d'avoir retenu mon souffle pendant cinq ans. La réponse fuse toute seule : Non. Y a que toi. Y a jamais eu que toi... Je serais incapable d'aimer qui que ce soit d'autre et de toute façon, je crois que je m'en empêcherais. Ce n'est pas une brûlure que je serais capable de supporter deux fois dans une vie. C'est juste... Je soupire douloureusement, me niche un peu plus contre lui. Je deviendrais quoi moi, Slavenko, quand tu partiras encore une fois ? Je fais quoi toute seule en Serbie une fois que tu m'as abandonnée ? Parce qu'il ne faut pas qu'il se méprenne à ce sujet. Je n'ai jamais cessé de l'aimer, je l'aimerais toujours, je pourrais mourir pour lui... Mais il a brisé, définitivement je pense, toute la confiance que je pouvais avoir en lui. Tous ses mots me parviennent comme de potentiels mensonges. Comment pourrais-je le croire maintenant que je le sais capable de partir sur un coup de tête sans même se retourner ?

Pourtant je sais qu'au fond j'ai déjà pris ma décision. Je le suis ou je me laisse mourir, y a pas 36 solutions. J'ai l'impression de gérer mais je sais que dès que je serais de nouveau privée de sa peau, je vais devenir folle. Ce sera quoi ma vie, là-bas ? Notre vie ? Qu'est-ce qu'il est devenu ? Est-ce qu'il est encore plus violent qu'avant ? Est-ce que je vais rester seule encore plus longtemps, encore plus souvent ? Je ne parle pas un mot de serbe, si je le suis je n'aurais rien d'autre que lui.






Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 9:58

"Rencontrer sa famille, ça devient sérieux alors ?" Je frémis, une famille, une jeune enfant, est-ce qu'elle renoncerait à ça pour moi, encore une fois ? Elle me déclare une nouvelle fois son amour que je ne mérite certainement pas mais j'ai appris à accepter les bonnes choses d'où qu'elles viennent, même sans les mériter. Je lui assure avec ferveur, "Je t'aime aussi Nina, je ne ferais pas la même erreur deux fois, je ne suis pas crétin à ce point"

Je sais qu'elle m'a demandé de ne rien dire de ma vie mais je vois mal comment la convaincre si je n'ai pas des arguments à lui donner. Je peux lui promettre de ne pas la laisser, de ne pas l'abandonner mais ce n’est pas suffisant. Pourquoi me croirait-elle quand j'ai déjà bafoué toutes mes promesses il y a cinq ans ? "J'ai fait du chemin depuis. J'ai changé Nina... en mieux je crois" J'ai un léger rire. C'était difficile de faire pire en y repensant.

"Je suis attaché au Général Gradiškovic, le chef de notre gouvernement, je suis ici pour préparer sa venue pour une conférence à l'ONU, c’est pour ça que je suis ici et que je dois aller à Washington demain. On est en trêve, la guerre est finie ou touche à sa fin, l'ONU a déjà accepté de nous reconnaitre comme un pays indépendant et les accords territoriaux sont en train d'être rédigés. Ça fait plus d'un an que j'ai pas mis les pieds sur un champ de bataille et avant c'était déjà différent puisque je restais avec l’État-major. Depuis deux ans je ne suis plus au cœur des combats et ça ne me manque pas." Ma vie avait radicalement changé il y a deux ans et demi grâce à ma rencontre avec le général. Mais pas seulement ma vie, moi aussi, au cours de ces deux années, j'avais enfin réussi à faire la paix avec moi-même et mon passé, mes démons, j'avais appris à me pardonner sauf peut-être en ce qui concernait Nina et ma fuite, raison de mes insomnies."La Serbie ce sera provisoire si tu ne veux pas rester là bas. Tu verras ma mère, ma sœur, on refera un beau mariage et d'ici deux mois, je pourrais demander à être rattaché à une de nos ambassades. Aux États-Unis si tu veux, ailleurs... En Espagne ? On me trouvera un poste de fonctionnaire, pépère et on profitera du soleil. Tu te souviens ? On avait parlé de l'Espagne, ou de l'Italie. Où tu veux, dušo. Reste avec moi. "



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 10:10


Je fronce le nez, je ne suis plus sûre de rien quand je suis là dans ses bras. Ca le devenait, je crois... Je ne peux parler qu'au passé, parce que je sais déjà que je serais incapable de retourner vers Arthur maintenant que j'ai retrouvé le seul homme que j'aie jamais aimé. Je suis pas amoureuse de lui. C'est juste qu'il me fait du bien, il m'a aidée à guérir un peu... J'ai fini par renoncer à chercher ce qu'on avait tous les deux avec un autre... J'avais juste besoin de guérir. De quelqu'un qui prenne soin de moi, qui ne me blesse pas. D'une relation qui ne soit pas conflictuelle et constamment douloureuse. Je sais que ce n'est pas satisfaisant, que c'est fade quand on a connu ce que j'ai connu, mais c'était mon seul moyen de tenir le coup. Arthur est gentil, il est médecin, il veille sur moi. Il ne sortirait sans doute pas les poings pour me défendre mais il m'offre une vie dans laquelle je n'ai pas besoin de m'attirer d'ennuis.

Je l'écoute me parler de sa vie et je crois que ça me tue un peu plus parce que je réalise à quel point il a évolué, à quel point il s'est amélioré. Il semble en paix avec lui-même, serein comme il n'est jamais parvenu à l'être à mes côtés. Peut-être que c'est lui qu'il a tenté de sauver en partant, plus que moi. Il a grandi, il a la vie qu'il méritait d'avoir et moi j'ai stagné toutes ces années, ne faisant que plonger plus profond à chaque fois. Est-ce qu'il a le droit de revenir et de tout me prendre, juste au moment où je commence enfin à sortir la tête de l'eau ? Il a retrouvé sa famille, l'armée qui lui manquait tant, il semble parfaitement à sa place quand j'ai l'impression que la mienne n'est nulle part.

Et pourtant je ne peux pas refuser. Parce que ma vie n'a jamais eu de sens sans lui. Il semble mieux sans moi mais mon état à moi n'a fait qu'empirer. Alors je m'autorise l'égoïsme, celui qu'il a toujours eu envers moi et que j'ai refusé d'avoir toute ma vie. L'Espagne, j'aimerais aller en Espagne... Amélia n'est pas ma fille, je me suis occupée d'elle pendant six mois véritablement mais j'ai l'impression d'avoir joué un rôle. Ma place est auprès de lui s'il veut encore de moi, elle l'a toujours été. Je préviens, pourtant, craintive : Si tu me laisses encore j'y survivrais pas. Je ne sais pas si ça lui importe réellement, après tout j'ai déjà failli mourir plus d'une fois après qu'il soit parti. Mais au moins il ne pourra pas dire qu'il ne savait pas, qu'il pensait que je me relèverais. S'il passe juste une journée sans me donner de nouvelles je sais que je penserais au pire, que je deviendrais folle.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 11:06

Durant deux ans je n'ai cherché qu'une façon de mourir, enragé au combat, plus la mission était dangereuse plus j'étais volontaire. Nina et moi on a cette différence, minime au fond puisqu'on cherche le même résultat. Elle se laisse couler, se détruit dans la drogue jusqu'à l'overdose, moi je fais semblant de lutter en espérant y rester d'une balle dans la tête. Je suis incapable de me suicider alors je m'expose. Je fus grièvement blessé en sauvant Gradiškovic sans même savoir qui il était. J'ai foncé tête baissée parce que ça m'amenait au danger, à danser avec la mort. Et elle a bien failli m'avoir cette fois là. Mais il faut croire que j'ai l’instinct de survie chevillé au corps. J'ai fais 6 mois de convalescence. Après ça, Gradiškovic s'est intéressé à moi et il m'a changé, il m'a apprivoisé comme une bête sauvage, appris à me servir de mes capacités différemment, je lui dois beaucoup. J'ai guéri à son contact. Il n'y a jamais eu d'ambiguïté entre nous, hein, je préfère dissiper tout malentendu à cause de ma bisexualité (encore qu'aujourd'hui, je ne touche plus que les femmes). Il a plutôt fait office de père de substitution. J'ai grandi.

Je comprends donc parfaitement ce besoin d'un catalyseur pour guérir. Je serais presque triste pour cet Arthur s'il s'agissait de quelqu'un d'autre que Nina. Mais Nina est à moi et je suis à elle. Même séparés, on s'est toujours appartenu l'un à l'autre. Je soupire au fil de mes pensées. "On ira en Espagne, on fera ce que tu voudras moj andjeo. Ça me plait bien l’Espagne. J'ai toujours voulu te voir dans une robe légère à fleur. "

Je cherche son regard gravement. "Je ne te quitterais plus jamais. Tu m'entends Nina, jamais. Je sais que tu ne me croiras pas et que ce sera difficile de regagner te confiance mais je ferais ce qu'il faut pour." Je caresse tendrement son visage, émerveillé de le voir là, de pouvoir le toucher, comme si c'était un de mes rêves qui se réalisait. Je plaisante doucement avec cet humour décalé que j'ai encore parfois. "Je me ferais même greffer une puce gps sous la peau si tu as besoin de ça pour être rassurée." Je l'embrasse, un baiser tendre mais aussi avide parce que je ne crois pas que je pourrais jamais l'embrasser sans ressentir cette passion, ce lien vibrant entre nous. Je m'écarte à peine pour mieux plonger mon regard dans le sien, le cœur battant sourdement de désir et d'amour mais si c'est toujours aussi puissant qu'autrefois, ce n'était plus si douloureux. "Je te ferais même des enfants, si tu le veux, on fondera une famille, toi et moi. Volim te srce, volim te "






"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 11:31


Je m'accroche à ces rêves qu'il fait naître dans mon esprit, aux images qu'il m'impose. Je nous visualise parfaitement, à la terrasse d'un bar à tapas en Espagne, la peau hâlée par le soleil, à siroter de la sangria en nous dévorant de baisers. Parce que je n'imagine pas juste rester à ses côtés sans avoir toujours furieusement envie de son contact. J'aimerais bien visiter l'Andalousie. Ca te plairait, il y fait chaud. Je ne pense pas vouloir rester en Serbie, même s'il est possible que le pays me plaise. C'est le pays qui l'a arraché à moi, celui où il a toute sa vie et où moi je n'ai rien. Je crois que pour repartir j'ai besoin de construire quelque chose de nouveau avec lui, ailleurs.

Son regard si sombre dans le mien fait battre mon coeur plus vite et je retiens mon souffle lorsqu'il promet de ne plus m'abandonner. Il y a cinq ans je lui aurais demandé de promettre encore, je me serais consumée de désir contre sa bouche, mais ses promesses ne valent plus rien même si j'essaie de m'y accrocher, désespérément. Je fronce le nez face à sa plaisanterie. Je ne suis pas certaine que ce soit suffisant pour me rassurer. Chaque fois qu'il partira, même une heure, j'aurais cette peur viscérale qu'il ne revienne plus. J'essaie juste de me convaincre que ça passera avec le temps. Il m'a apprivoisée en un mois à tout casser, alors que j'étais un animal sauvage et blessé. Il peut le faire encore, je veux croire qu'il en est capable.

Je me liquéfie d'amour contre ses lèvres et je loupe une respiration quand il me parle de nouveau. Mon coeur s'emballe de façon chaotique, je fronce le nez, désemparée. Je croyais que tu ne voulais pas d'enfants, jamais... Et j'avais renoncé à cette envie, pour lui. J'y renoncerais encore s'il le faut. Mais s'il me donne de l'espoir comme ça je ne peux pas rester de marbre. Mon désir de maternité ne s'est jamais éteint, je n'ai fait que l'étouffer. Et il s'est réveillé au contact d'Arthur et de sa fille. J'enroule mes bras autour de son cou, le presse fébrilement contre moi. Je veux venir avec toi. Je peux plus te laisser. Et au fond, même sans ces promesses, même s'il m'imposait la Serbie et qu'il me disait vouloir repartir en guerre, je le suivrais quand même.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 12:11

"On habitera surement à Madrid, la capitale. Il fait chaud là-bas. Tu t'y plairas. Et pendant les vacances, on ira visiter l’Andalousie." On voit comme j'ai changé, parce que je suis capable de me projeter sans angoisse. Je suis capable d'avoir des projets d'avenir et d'imaginer celui-ci radieux. Et d'y croire vraiment. Il y a 5 ans, j'étais convaincu de flétrir tout ce que je touche, et de ne pas avoir droit d'être heureux parce que je me considérais comme un monstre. C'est pour ça que je peux envisager aujourd'hui de fonder une famille, j'ai appris à ne plus être un monstre ni un paria. Je pense sincèrement que si j'étais resté, je nous aurais détruit, à cause de mon état d'esprit, de cette violence en moi et surtout de peu d'estime que j'avais pour moi.

"Je veux tout te donner Nina, tout." Mon regard s'assombrit aux souvenirs du passé où je prenais tout, sans rien donner que du superficiel à cause de mes peurs et de mes angoisses. Je n'étais pas assez stable et suffisamment construit pour être capable de lui donner ce qu'elle voulait. Mais aujourd'hui c'est différent. "Je ne suis plus si égoïste que avant. J'ai envie de tout avec toi. Du meilleur." Je me penche pour l'embrasser encore et je m'écarte. "Tu viens avec moi. Je ne te laisse plus. Je réserve ton billet pour demain. Et après tu l’appellera." Il ne faut pas qu'elle fasse comme moi, qu'elle parte sans se retourner, elle le regrettera toute sa vie sinon. Je me lève pour aller chercher mon téléphone dans ma veste restée au milieu du sol de la suite. D'ailleurs tout en appelant la secrétaire du bureau, Evica, le téléphone vissé à l'oreille, je ramasse nos fringues pour les poser proprement sur une chaise. Je regarde Nina, ne la quitte pas du regard tandis que je demande en serbe qu'elle réserve un billet au nom de Nina Kovács, pour le même vol que moi. Je lui demande de déplacer le vol si besoin, l'important c'est qu'on soit ensemble, j'insiste sur ce point à la grande surprise d'Evica. Je donne encore quelques consignes avant de raccrocher, laissant la pauvre secrétaire sur sa faim de ragots. "C'est réglé. Elle va m'envoyer tout ça par mail. Si ce n'est pas le vol de 13 heures, ce sera le prochain, pour être sur qu'on soit ensemble." Je viens rejoindre Nina pour lui donner du courage et être à ses côtés quand elle s'acquittera de la tâche difficile d'appeler Arthur.




"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 12:25


La tension de mes épaules se relâche progressivement, à mesure qu'il fait des projets pour nous. Il ne faisait pas ça avant, du moins pas de façon si concrète. On parlait de voyages comme on parlait de fantasmes, juste pour se donner l'impression que quelque chose était possible ailleurs, plus tard. Cette fois c'est concret, je le sens, et j'ai envie d'y croire. On habitera où tu peux, ça m'est égal. Je sais très bien que s'il a un poste dans une ambassade, il ne pourra pas exactement choisir le lieu, ce n'est pas comme s'il y en avait absolument partout. Tout ce que je veux c'est être avec lui, mais pas en Serbie. Je veux y aller, rencontrer sa famille, mais je crois que moi je m'accrocherais trop au passé si on restait là-bas. Mais qui sait, peut-être que je serais surprise.

Une bouffée d'amour mêlée d'un peu d'angoisse m'envahit lorsqu'il confirme, se répète, tâchant sans doute de me convaincre que ce n'est pas juste un caprice. J'ai seulement trente ans, c'est encore raisonnable pour faire des enfants. Mais il a quatorze ans de plus que moi, je ne l'ai pas oublié. Les traits de son visage sont plus marqués qu'avant, les miens aussi probablement. Malgré tout j'ai viscéralement envie d'un enfant avec lui, je l'ai toujours souhaité. J'acquiesce lorsqu'il mentionne Arthur, je n'avais absolument pas l'intention de partir comme il l'a fait. J'ai trop souffert de son silence pour l'imposer à qui que ce soit. Je préfère mille fois affronter sa colère que de ne rien lui dire. Arthur n'est pas si fragile, il ne tombera pas dans la drogue, mais il mérite de savoir malgré tout. Bien-sûr que je l'appellerais.

Je le suis du regard, le dévore des yeux pour me repaître de cette vision qui m'a si cruellement manqué, essayant de me convaincre que cette fois c'est vrai, il ne me laissera pas. Je suis déjà en train de rallumer mon téléphone lorsqu'il revient vers moi, mais je m'éloigne pour appeler Arthur. Je pense qu'il mérite un minimum d'intimité. J'enfilerais bien quelque chose pour sortir sur le balcon mais je n'ai rien sous la main alors je reste à l'intérieur. La discussion est compliquée, douloureuse aussi. D'abord je l'entends sangloter, je crois, avant qu'il ne s'énerve quand je lui dis la vérité. Il a entendu parler de Slavenko, il sait l'essentiel de notre histoire. Alors il s'emporte, essayant de m'expliquer que je fais la plus grosse erreur de ma vie, que ce type m'a brisée, qu'il n'est pas digne de confiance. Je reste calme, son emportement ne suffit pas à ébranler mes certitudes. Je l'aime trop, tant pis si c'est une erreur. Il finit par dire que je pourrais toujours l'appeler si j'ai besoin. J'attends qu'il se calme, m'excuse et le remercie cent fois avant de raccrocher. Je suis mal à l'aise quand je reviens vers le slave, mais je sais que c'est ce que je devais faire. Je me hisse sur ses genoux, à califourchon, enlace son cou en énonçant ce qui a toujours été une évidence : Je suis à toi.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 13:07

La conversation est difficile et j'entends des éclats de voix et des sanglots. Je n'arrive pas vraiment à avoir pitié de ce gars malgré tout ce qu'il a fait pour Nina, malgré sans doute l'amour qu'il a pour elle, parce que chaque mot qu'elle prononce la rapproche de moi. Et quand elle raccroche, quand elle me rejoint dans le lit où je me suis assis contre les oreillers pour attendre, j'ai un immense sourire radieux en l'enlaçant. Je ne me cache pas de la joie que je ressens. J'exulte sans remord. Elle se juche sur moi et aussitôt du feu liquide me coule dans les veines. "Mon amour. " Je glisse ma main sous ses cheveux pour attraper sa nuque et l'attirer à moi pour un baiser dévorant.

On a cinq ans d'amour à rattraper, de passion et mon corps semble le prendre au pied de la lettre. Le désir que j'ai d'elle renait, se s'éteint jamais. Il ne s'est jamais éteint. J'ai passé des nuits à me consumer pour elle sans espoir d'être soulagé. Et tandis que je soupire de bonheur contre sa bouche, je bénis le Dieu qui nous a amené à nous rencontrer aujourd'hui, avant qu'elle ne parte pour Paris. Je caresse son ventre doux, tandis que je la mange de baisers sur tout le corps, me pressant contre elle. Au milieu de cette débauche de caresses, je la couvre de mots doux, de promesses. "Je t'aime Nina, moje zlato malo. On aura une belle maison, des gosses, deux, ou trois même si tu veux et des fleurs dans le jardin. Et un chien. " Il y a cinq ans je me moquais de tout ça avec Donnelly. Il a cinq ans j'étais un fou. J'attrape ses hanches pour l'amener à onduler sur moi et se frotter à moi. Je tremble déjà de désir sous elle, m'embrase au contact de sa peau de lait que je trouve toujours si magnifique malgré les aléas de nos vies dures Srce, srce, tu es si belle Nina, volim te, zelim te. Viens sur moi s'il te plait, viens srce.



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3966
› Nombre de RP : 166

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 14:00


Il m'enlace, me ramène contre lui et ses mains, ses lèvres sur ma peau me font frémir. Je renais au désir entre ses bras, sent l'onde de chaleur si familière qui envahit le bas de mon ventre. Je n'ai jamais désiré personne aussi fort que lui. Je n'ai plus jamais connu cette frénésie amoureuse et je ne voulais de toute façon pas la connaître avec quelqu'un d'autre. J'ai essayé d'effacer les images qui me hantaient mais mon corps se souvient de tout avec une acuité déconcertante. Si quelqu'un me l'avait dit, je n'y aurais jamais cru. Je ne croyais plus à son retour et, d'une certaine façon, il n'est pas revenu. Il ne m'aurait jamais contactée si nous ne nous étions pas croisés par hasard. J'en ai la certitude. Mais ça m'est égal. Il est là maintenant, c'est sous mon corps qu'il soupire, sur ma peau que se pose son regard sombre. Je me convainc qu'il n'a jamais regardé personne d'autre de cette façon, qu'il n'a jamais désiré personne avec cette ardeur.

Ses promesses me hérissent la peau de chair de poule et je nie entre deux baisers. J'ai pas besoin de tout ça. Je me fiche de la maison, du chien, du jardin. Même des mômes. C'est toi que je veux, c'est de toi dont j'ai besoin... Je n'ai jamais eu besoin que de ça... Il y a un léger reproche dans ma voix mais je l'efface bien vite. Je sais qu'il a toujours eu l'impression de ne pas pouvoir me donner ce que je voulais, mais je n'ai jamais rien voulu d'autre que lui, sa présence près de moi. J'étais prête pour une vie sans jamais fonder de famille, j'étais prête même à une vie de fuite si c'était nécessaire. Tant que c'était avec lui, toujours avec lui.

Je me tends vers lui, ondule contre lui, sa queue dure frottant contre mon ventre chaud. Je glisse une main sur sa joue, l'autre venant se presser contre son sexe pour le guider entre mes cuisses. Je m'empale d'un geste lent mais sans douceur, le plantant au fond de mon ventre dans un gémissement rauque. J'encadre son visage de mes mains, mes doigts glissant dans ses cheveux trop courts. Y a que toi... Y a toujours eu que toi... Je ne le dis même pas pour le rassurer, il ne semble plus blessé par la même jalousie maladive qu'autrefois. Je le dis comme une promesse, plus personne ne me touchera, je suis à lui.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5265
› Nombre de RP : 185

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 15:12

Je contrecarre ses protestations d'un baiser passionné "Et moi je veux tout avec toi, Nina, tout ce que tu veux, tout ce qu'on peut avoir." Je ne veux plus vivre en marge, ni en pointillé. Je veux que notre vie flamboie de bonheur qu'elle soit aussi belle que le sexe est bon avec elle.

J'ai toujours aimé faire l'amour dans cette position avec Nina, jamais avec une autre. Parce que c'est la position la plus intime qui soit, quand assise sur moi je peux plonger mon regard dans le sien, dévorer sa bouche, embrasser ses seins, caresser quasiment la moindre parcelle de son corps. C'est comme ça que je me sens le plus lié à elle, quand nous ondulons de concert en chuchotant des mots d'amour et des exclamations de plaisir bouche contre bouche. J'adore qu'elle vienne brutalement sur moi pour chercher ma queue, l'enfoncer au cœur de son être pour que je lui appartienne, que je me fonde en elle. Je sens son désir de moi, sa volonté de m'avoir en elle furieusement. Alors on ne fait plus qu'un.

Dans un soupir de plaisir plus intense je lui assure en réponse à ses assertions qui me comble d'une satisfaction primale "je suis à toi Nina, depuis toujours" Depuis toujours. Avant elle il n'y avait que le terne et l'attente de quelqu'un, de quelque chose, et après elle, le vide douloureux après avoir connu l'intensité de la joie la plus parfaite autant que des blessures les plus profondes. Nous nous somme brulés l'un à l'autre dans la passion qui nous consumait mais je sais aujourd'hui que je suis prêt pour autre chose, aussi beau, aussi intense, mais moins douloureux. Je ne veux plus de souffrance et de désespoir. Je suis assez fort aujourd'hui et je me porte en garant d'une vie heureuse. Je lui apprendrais à me faire confiance, à porter l'amour à son paroxysme sans que ça nous déchire d'angoisse. Je veux la sérénité autant que ce besoin d'amour et cette frénésie de sexe qui nous a toujours porté l'un vers l'autre.

J'enfouis mon visage contre ses seins que je mordille passionnément mais sans le désespoir et le besoin de la marquer d'autrefois. J'offre ma nuque dégagée à ses doigts qui cherchent à s'agripper à mes cheveux. Je hume son odeur et lèche le sel de sueur qui nous macule, la tenant aux hanches pour accentuer les mouvements qui l'empalent sur moi et m'embrase le corps tout entier.








"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina]

Revenir en haut Aller en bas

UA - Look Back on Your Life [Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Sujets similaires

-
» La nina el nino
» Le phénomène "second life"
» La NINA actuel est l'un des plus puissants depuis un siecle....
» Nina la chienne de Brigitte Bardot perdue
» Apocalyptica/Nina Hagen - Seemann.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Annexes :: RP Alternatifs :: Univers Alternatifs-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)