Répondre au sujet Partagez|


Cam - Whole lotta love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
les locatairesles potins


avatar

› Âge : 28 ans
› Appart : #609 (F3)
› Occupation : Chanteur du groupe Fakir.
› DC : Nate Hemington
› Messages : 508
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 22:45


   
Cam Prescott
   Capable of making alright decisions while having bad ideas
   

   

   
(NOM) Prescott, c'est ce qui est resté quand papa est parti. C'est toujours comme ça, il est pas le seul auquel c'est arrivé Cam, surtout pas au Parking, alors il dit qu'il s'en tape. Puis que c'est comme s'il était le seul Prescott, le premier, l'originel, celui qui passera le nom et ça, ça le botte. Surtout s'il devient connu.   (PRÉNOM) Cameron, un délire de maman, qui trouvait que c'était bourgeois. Tout le monde l'appelle Cam, c'est moins formel, c'est plus cool. C'est plus lui parce qu'il voudrait pas d'un nom trop sage.  (ÂGE) 28 ans (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 8 novembre, Bronx. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Chanteur du groupe Fakir (et parfois un peu tout ce qui fait entrer de l'argent) (NATIONALITÉ) Américian (ORIGINES) 100% US (STATUT CIVIL) Quelque chose à mi-chemin entre polygame et célibataire (ORIENTATION SEXUELLE) Hétéro (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Lendemain de sa naissance (GROUPE) De Ceux qui Rêvent

   
« Tu trouves pas que ma tête, elle ferait bien sur le grand écran de Broadway ?  »

   (Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Il a grandi là. Cam, il connaît tous les recoins, toutes les odeurs, les bons plans et les mauvais. Il s’identifie à ce quartier, dont les murs tatoués évoquent sa peau. C’est entre les murs du Parking qu’il a vécu le plus, qu’il a ri, qu’il a hurlé, qu’il a pleuré, même. Tout est là, sa mère, sa sœur, sa vie et il ne sait pas s’il voudrait que ce soit ailleurs. Il ne se pose pas trop de questions, Cam, il sait juste que quand il part faire des concerts, il a souvent hâte de revenir. Le parking, c’est chez lui.

   (Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) L’immeuble, pour lui, c’est la liberté. Parce qu’il y règne comme un microcosme de renégats, de rebelles, de gens qui ont fait leurs lois alternatives. Ouais, l’immeuble, c’est un peu comme un Linux de la vie mais sans les intellos. Les voisins, c’est les vrais gens. Les seuls vrais, quoi. Ceux qui connaissent la vie, qui pratiquent la débrouille depuis toujours. Des types comme lui, pour la plupart mais y a de toutes les couleurs, toutes les histoires, et toujours cet immeuble en commun, c’est pas rien.

   (Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) L’gars du coin qui fait beaucoup de conneries et surtout beaucoup de bruit mais qui fait partie des bons. On l’a connu gamin, avec des sacs de courses pleins les bras pour aider sa mère, on l’a connu fort pour prendre le relais de son père, la tête haute, le regard plein de défi. On l’a vu devenir beau, dragueur, assuré. Cam c’est le chanteur qui a des rêves plein la tête et un comportement désinvolte. Il ramène beaucoup de gonzesses et ça crée souvent des histoires. D’ailleurs, quand une femme crie dans les couloirs, c’est souvent après lui. Cam, il fait pas dans la retenue, il a des émotions vives et peut-être qu’il fait un peu tornade parfois. Cam, on l’a trop vu dans les couloirs mais ça ferait un sacré vide s’il n’y trainait plus.

   

   
PSEUDO/PRENOM : June (Flo) ÂGE :23 ans PAYS : Bruxelles (oui c'est un pays, c'est mon pays) FRÉQUENCE DE CONNEXION : 6/7 COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : j'sais plus REMISE EN JEU C'est un pré-lien alors oui ._. (TYPE DE PERSO) Pré-lien de @Vice Belbrahem (CRÉDITS) blabla COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Tout plein de love, always. AVATAR : Diego Barrueco

   
© Nous sommes de ceux

   


Dernière édition par Cam Prescott le Dim 19 Fév - 20:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10051-cam-whole-lotta-love


avatar

› Âge : 28 ans
› Appart : #609 (F3)
› Occupation : Chanteur du groupe Fakir.
› DC : Nate Hemington
› Messages : 508
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 22:46


   
Quand je pense à toi...
   Quand je pense à toi, y a des choses qui s'imposent et explosent

   
1. Cam, il était parti pour mal finir. L’histoire classique du gamin des rues, sans père, sans repère et une rage qui gronde au fond du ventre. Ado, il en voulait à la vie, il en voulait au monde et il cognait facilement, criait beaucoup, sans raison apparente. Y avait bien que deux choses pour le canaliser : la musique et ses potes, Vince et Drill.
2. Il n’est pas plus sage aujourd’hui. Cam, ça reste un rebelle dans l’âme. Un type qui veut pas entendre parler de limites et qui finira peut-être par crever d’overdose ou peut-être que c’est son cœur qui explosera à force de battre si vite, si fort, tout le temps. Il a juste moins de colère qu’avant parce qu’aujourd’hui, son unique but, c’est de déconner. S’envoyer en l’air, s’envoyer de la poudre dans le nez, chanter à s’en arracher les poumons, boire jusqu’au trou noir. C’est sa vengeance sur la vie.
3. Cam, en présence de sa mère, il a presque l’air d’un adulte normal. Il devient doux et serviable mais pas vraiment poli, même s’il fait plus attention. C’est parce qu’il a toujours eu l’impression qu’il devait prendre la place de son père. Sa mère, c’est son trésor, l’intouchable, celle pour laquelle il tuerait. Mieux vaut ne même pas la mentionner devant Cam, histoire de ne pas prendre de risque inutile. Parfois Sasha, sa sœur, elle leur dit qu’ils devraient s’inscrire à qui veut épouser mon fils et ça le fait râler mais c’est vrai qu’ils ont le profil.
4. Il a pas fait l’unif. Il est resté avec sa mère. Malgré tout ce qu’il disait, dans ses grands discours d’évasion, ça lui aurait crevé le cœur de la laisser. Alors, il est resté au Parking et il a enchaîné les petits boulots, pas toujours légaux. Heureusement qu’il avait toujours le groupe pour se défouler avec Vice et pour que Drill le garde sur le droit chemin. Il était quand même souvent sur le campus, ceci dit. Parce que c’est bien connu, à la Fac, y a plus de chattes qu’à l’animalerie.
5. Les filles défilent dans son lit. Cam, c’est un goujat-sans-faire-exprès. C’est juste qu’il comprend pas, que pour lui l’amour n’existe pas et le cul c’est juste un échange de bons procédés. Il drague les filles parce qu’elles sont belles, parce qu’il les désire mais jamais parce qu’il les aime. Il est doux avec elles. Ouais, Cam, il est sympa avec ses conquêtes et c’est peut-être ça le piège : elles tombent de plus haut quand elles se rendent compte qu’au fond, il s’en fout. Cam, c’est pas le genre qui dit ‘casse-toi’ après l’amour mais ça ne fait pas toujours moins mal.
6. Au milieu de tout ça, il y a aussi le basket. Cam c’est pas le meilleur mais c’est pas le pire non plus. Il y a beaucoup joué, surtout avant, parce que c’est le sport du Bronx, le sport de la rue. Ici, il y a des paniers partout et t’es facilement le bienvenu pour jouer, suffit de savoir y faire. C’est pas le sport en lui-même qu’il aime et c’est pas plus que ça son délire de regarder la NBA. Ce qui le branche c’est le jeu d’équipe avec des inconnus, l’effort physique, les rires. Les nanas du coin devant lesquelles faire le beau, aussi.
7. Cam, il a pas le temps de cuisiner. C’est dommage parce que ça emballe les gonzesses, un mec qui sait cuisiner. Mais lui ça le saoule. Il mange mal : pizza, frites, conserves, ce genre de bails. Il peut même passer des jours à n’avaler que de l’alcool et des chips.
8. Il a une passion étrange pour les mauvais films d’horreur (ou pour les mauvais films de manière générale). Quand il fait les courses, s’il tombe sur des vieux DVD bien pouraves – le genre qu’on trouve en supermarché, quoi – il est obligé de les acheter. Il en fait des jeux à boires ou seulement des prétextes pour larver devant la télévision, ça dépend du contexte.
9. Fakir, son groupe, c’est devenu un truc sérieux en 2011. Il fallait que ça fonctionne. Le rock, la musique, les concerts, c’est le seul rythme de vie qui puisse lui convenir, à Cam. Il se voit pas dans un bureau, il se voit pas laver chez les gens comme maman, il se voit pas travailler tout court. C’est pas pour lui, ça. Alors, Fakir, ça devait marcher. C’est un rêve éveillé. Le groupe, c’est peut-être bien ce qu’il a de plus précieux. C’est ce qui passera toujours avant tout le reste.
10. Partie intégrante de son attitude désinvolte – tirant sur le je-m’en-foutisme – l’un des défauts les plus remarqués de Cam est qu’il est toujours en retard. Lui, il appelle ça ‘se respecter’ parce qu’il se lève quand il se lève, parce que s’il veut s’acheter un café sur le chemin il s’emmerde pas, parce qu’il peut décider de taper la discussion pendant 20 minutes à des personnes randoms, ou parce qu’il peut faire demi-tour vers chez lui avec une femme. Y a que quand ça touche à Fakir, qu’il fait un effort.



Un bout de toi...
   Juste un éclair, un coup de vent, un aperçu de toi
Il y a quelques semaines...

Lendemain de concert mais, surtout, lendemain d’after. Nausée, muscles endoloris, des sensations que Cam est habitué à ressentir, des sensations qui sont devenues synonymes de ‘matin’ ou plutôt de ‘réveil’ parce que ce n’est plus vraiment le matin mais certainement déjà l’après-midi. Il baille, grogne, repousse les draps, se redresse pour s’asseoir au bord du lit. La fille qui y dort geint, remue, se rendort. Cam la regarde, sourit : elle est canon. Avec son portable, il prend une photo et il l’envoie à Vice, à cause de cet espèce de concours qu’ils ont toujours eu. Ensuite, toujours assis, les avant-bras appuyés sur les cuisses, Cam essaye de faire le point, d’empêcher le bateau de tanguer, de trouver la foi de se lever pour de bon. Il attrape la bouteille d’eau à côté de lui, la vide, soupire, s’allume une clope. Il envisage de réveiller la fille. Comment elle s’appelle, déjà ? Léa ? Cléo ? Il y pense, il la regarde puis il s’dit qu’il peut bien la laisser dormir. Qu’il pourrait même aller faire du café. C’est à ce moment-là qu’il entend des voix venir du salon. C’est bizarre parce que, d’habitude, il n’y a personne à l’appart’ quand il se réveille. Enfin, il y a souvent une fille et parfois des potes dans le canapé mais aujourd’hui, il sait qu’il n’y a personne dans le canapé. C’est la voix de sa mère et de quelqu’un d’autre. Ça l’intrigue assez pour qu’il s’arrache à son lit. Il enfile un rapidement un jeans et brûle un t-shirt en essayant de le passer au-dessus de sa tête sans lâcher sa clope. « Fais chier », il marmonne, en balançant sa cigarette, à présent éteinte, dans le cendrier à côté de son lit.

C’est comme ça qu’il débarque dans le salon : avec sa tête des lendemains, un trou de cramé dans son T-shirt et un jeans sale. Il tuerait pour un café ou une bière, n’importe quoi pour éloigner la gueule de bois. D’ailleurs, il se ferait bien une ligne mais pas devant sa mère. « Maman ? », il demande, les yeux à moitié fermés, des airs de gamin réveillé par un cauchemar. « Ah, Cameron, enfin, on... on voulait te parler. » Elle est mal à l’aise, ça s’entend tout de suite. Sa gorge s’étrangle, ses yeux sont rouges. Elle a peut-être pleuré. Cam se tend, fronce les sourcils, cherche dans la pièce qui peut bien être ce ‘on’. Un homme, qu’il met une seconde à identifier à cause des cernes sous ses yeux et ses vêtements déglingués. Son père. Bien sûr, son père. Il se lève, se redresse bien droit et dit : « Bonjour Cameron. » Le con. Il pas osé. Cam, regarde sa mère, désemparé, les poings qui fourmillent. « C’est quoi ce délire ? Qu’est-ce il fait là maman ? » Sa mère ouvre la bouche mais c’est son père qui répond : « Cameron, assied-toi. » Sur le point d’exploser, Cam hurle presque : « Toi ta gueule ! Maman, t’explique ! » Il se voit balancer son poing à la gueule de son père. Il ne se retient que pour sa mère. Il attend de voir si ses mots pourront l’apaiser, fournir une bonne raison à la présence de cet enculé. « Ton père... », commence sa mère, ne s’arrêtant, juste le temps de déglutir, que parce que Cam fronce des sourcils, « ... Il s’est... il s’est fait mettre à la porte par sa nouvelle femme. » A présent, elle parle vite. Pour s’empêcher elle de pleurer ou pour l’empêcher lui de hurler ? « Il a plus rien, tu comprends ? Elle l’a foutu à la rue, il a plus rien, plus nul part où aller et comme nous, enfin, comme toi... il t’a vu dans un tabloïd et, enfin, on aurait les moyens de l’accueillir ici parce que ça va bien pour toi, ça se passe bien avec Fakir, non ? Vous empochez des recettes pour les concerts et, j’vois bien qu’on est plus à l’aise qu’avant, alors... » Il ne peut pas en entendre plus. Il ne se réjouit même pas d’être passé dans un tabloïd – c’est quand même un signe de leur ascension – il n’entend même plus la suite, et y a sa vue qui se brouille de rage, ses oreilles qui bourdonnent.

La raison disparaît parce qu’il n’y a plus que la rage, elle prend toute la place. Il peut pas leur faire ça. Il peut pas faire ça à sa mère. Sa simple présence lui brise le cœur, il le voit bien, il la connaît trop, elle et ses yeux bleu océan. Il peut pas revenir juste pour l’argent. Ou peut-être que ce fils de pute n’a plus honte d’eux, maintenant qu’il commence à devenir célèbre ? Tout ça se mélange, gronde, et Cam n’essaye même plus de se retenir. Il lui envoie une droite dans le menton, l’attrape pour l’empêcher de tomber, le pousse vers la sortie en criant. « Tu dégages », il répète, en continuant de frapper. Derrière, lui, il entend à peine sa mère qui crie, pleure, lui dit qu’il va le tuer. Arrête, arrête, tu vas le tuer. Il a envie de le tuer. Le nez de son père explose sous ses doigts. Cam va le tuer. Sauf que dans le couloir, il aperçoit sa sœur. C’est suffisant pour le déstabiliser et son père lui échappe. Son père en profite pour partir en courant, comme un chien galleux, tenant son nez en sang. « C’était qui ? », elle demande, Sasha, horrifiée. Parce qu’elle le connaît, son frère, elle sait qu’elle est loin l’époque où il pouvait péter les plombs de cette façon. Puis ça n’a jamais été aussi grave, aussi violent. C’est pas lui, ça, c’est pas Cam. « C’était personne. » Il répond, d’un ton sec. Il regarde sa mère, plante son regard dans le sien et répète, appuyant les syllabes. « C’était personne. » T’as compris, maman, c’était personne. Sa mère hésite. Semble peser le pour et le contre. Après une seconde interminable, elle se range du côté de Cam. « Non, c’était personne. », elle assure à Sasha. Sa sœur n’est pas tout à fait dupe mais, après un regard insistant, elle entre dans l’appartement en entrainant leur mère avec elle.

Cam décide d’aller chez Vice, laissant sa mère et sa sœur gérer avec l’inconnue dans sa chambre. Il a besoin d’air, il a besoin de sa deuxième famille, du groupe. Alors, il se pointe à sa porte. Il a toujours sa gueule de déterré, toujours ses fringues-déchet, et ses phalanges sont éclatées. Il sait que Vice va le voir mais il sait aussi qu’il ne sera pas obligé d’en parler. C’est pour ça que, quand son pote ouvre la porte, il s’invite à l’intérieur et dit : « Askip, on est passés dans un tabloïd. » Il sourit comme un couillon, fier de lui, fier d’eux, puis il se prend une bière dans le frigo. Et c’est reparti. Juste comme ça.




   
© Nous sommes de ceux
   


Dernière édition par Cam Prescott le Mer 22 Fév - 16:44, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10051-cam-whole-lotta-love


avatar

› Âge : 28 ans (05/12).
› Appart : Hors du Parking.
› Occupation : Guitariste et parolier principal du groupe Fakir.
› DC : Suileabhan le papa ours & Hermes le dépressif amoureux & Camille le gentleman français.
› Messages : 1171
› Nombre de RP : 15

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 22:55



T'as officiellement fais ma journée / ma soirée / mon week-end / mon mois / mon année/ ma vie !

J'ai l'impression de t'attendre depuis une éternité, j'te jure. coeur chou CANDICHOU CUTE

On va tellement s'amuser toi et moi YOUPI

Même si avec ta belle gueule, tu vas plus pécho qu'moi (ce qui n'est pas juste, soit dit en passant KO KO KO )

OSEF. Jtm ptn jtm. coeur coeur




You let me violate you, you let me desecrate you. You let me penetrate you, you let me complicate you. Help me I broke apart my insides, help me I've got no soul to sell. Help me the only thing that works for me, help me get away from myself.


Dernière édition par Vice Belbrahem le Sam 18 Fév - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9399-vice-tonight-we-raise-t


avatar

› Âge : 24 ans (23 avril).
› Appart : #1307 / 13ème étage.
› Occupation : Etudiante en littérature et tapin la nuit.
› Messages : 255
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 23:32

Diego JAIME JAIME JAIME
Rebienvenuuuue :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9848-aimee-au-diable-toi-et-


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 23:52

Bon choix!!! Welcome here
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5603
› Nombre de RP : 16

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 23:53

re bienvenue ! HELLO



"la personnalité est une dune. Une forme passagère qui répond au stimulus du vent, de la gravité, de l'éducation. De la carte des gènes. Tout est sujet à l'érosion et au changement.."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

« Le Loup »
« Le Loup »
› Âge : 26 ans (12 novembre)
› Appart : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
› Occupation : en taule
› DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte
› Messages : 3040
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Sam 18 Fév - 23:56

I love you I love you I love you I love you I love you I love you



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 0:11

Rebienvenue parmi nous HAN
Quel bon choix de lien BAVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 0:14

FLOOOOOOOOO DEMDLZEMLL HOT
t'es trop bg MIAOU
j'voudrais un lien forcément NIARK
hâte de lire tout ça JAIME
re chez toi :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 0:14

t'es pas mal toi
ET CE CHOIX DE PRE-LIEN BAVE
bienvenue par ici LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2309
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 3:04

Tu es tout mignon comme ça JAIME ! + ce prélien BAVE !
Rebienvenue chez toi !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

› Âge : 28 ans
› Appart : #609 (F3)
› Occupation : Chanteur du groupe Fakir.
› DC : Nate Hemington
› Messages : 508
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 10:50

Vice > Hahaha, trop mignon  :YEAH:  :l:  

Moi aussi je t'aime PERV ME GUSTA FAN :l: :l:

Ça va être le fun  FANGIRL Si tu veux on tiendra un journal pour savoir qui pécho le plus (comme les batards dans Riverdale)

J'ai moyen le temps aujourd'hui mais ce soir, il y aura déjà des éléments, je te MPerais pour tes avis et tout YO I love you

Aimée > Merci  JAIME  :l:

Elyabelle > Thank you, dear  MIAOU

Slavenko > Merci choupi  :l:

Avery > Full love, tmtc, no words could express (aucun abus ici)  I love you  I love you  I love you  I love you

Pippa > Merci merci HAN :l: :l:

Wii-wii > HOT HOT T'as un lien d'office on en parle asap ! Merci :l:

Aswell > Cool Merci bg :l: FAN

Makayla > Merci beaucoup JAIME ME GUSTA :l:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10051-cam-whole-lotta-love


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 11:15

Bonsoir HOT . Mais ce choiiiiix YOUPI
Nous faudra un lien, j'te mpotte quand je rentre par chez moi FESSE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 11:18

hey Bienvenue Cam^^
alors t'es prêt rejoindre le concert ce soir ? HEHE
on pourra se faire un petit lien du coup :)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 28 ans
› Appart : #609 (F3)
› Occupation : Chanteur du groupe Fakir.
› DC : Nate Hemington
› Messages : 508
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love Dim 19 Fév - 11:44

Jessica >  CANDICHOU Oui je pense qu'il nous faudra un lien, c'est évident  CAÏN LE CAÏN  RAH


Jamie > Toujours prêt Cool

Et oui un lien s'impose FAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10051-cam-whole-lotta-love


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Cam - Whole lotta love

Revenir en haut Aller en bas

Cam - Whole lotta love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Cam - Whole lotta love
» Love is in the air
» Georges Lucas in Love
» Love me tender
» Love JOy

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)